je suis allée voir la Triennale d'Art Contemporain au Palais de Tokyo

01_trien_a

"Intense proximité"

au début de ma visite j'étais sérieusement déconcertée et

je déplorais de n'avoir rien envie de photographier, je me disais bof bah et hein ?

mais ça a changé peu à peu

certes, il faut faire face à l'obscénité dont est friand l'art contemporain

mort et viande, sexe et viande, pas que,

mais il faut avouer que ça marque d'être rudoyé comme ça

par des photos qui forcément font mouche

02_trien_b

une sorte d'atrium de couleur donne un heureux coup d'allégresse

03_trien_c

à interval régulier 4 pianistes plaquent des accords puissants sur 4 pianos

04_trien

une série de vestiges textiles fort émouvants parlent en creux de l'humain

05_trien

le soleil ajoute ses enthousiasmantes improvisations

06_trien

07_trien

il y a de belles choses (même si la beauté n'est plus au centre de l'art)

08_trien

09_trien

à une sorte d'écoeurement et le sentiment d'une facilité

à montrer misère et horreur

se mêle une magie qui augmente à mesure qu'on s'enfonce dans le ventre du bâtiment

10_trien

11_trien

il s'agit d'être bien chaussé car le lieu est vaste (et assez désert ce vendredi)

12_trien

13_trien

14_trien

(mes photos ne reflètent absolument pas l'expo, ce sont mes morceaux choisis)