dimanche 06 septembre

Forum

forum

musique et commentaires toute la journée pour le Forum des Associations

installé dans le marché couvert derrière l'immeuble

et qui a monté son estrade devant le jardin

forum b

et puis tout d'un coup, après 18h, hop, on embarque tout et il n'y a plus rien

Posté par atonnerre à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Répétition générale

pdv a

pdv b

Je me suis risquée à une petite répétition pour préparer le Salon Objet : Céramique et Textile.
Fébrilement et succinctement. Parce que, décidément, je manque de patience. Je consacrerai plus de temps et d'attention à mon accrochage à Roubaix dans mon cube.

Résultat :
- le tissu noir est parsemé des poils blancs de mon chien, il va falloir sacrément le secouer avant de l'installer (et ne pas oublier le rouleau d'adhésif).
- le fil transparent de suspension des 7 yeux du fond apparait blanc et devra être remplacé par du fil noir.
- le tissu se ramasse mais les cadre en bois des cubes confiés à chaque exposante me permettront de tendre le tissu pour gagner en largeur grâce à son élasticité.

Posté par atonnerre à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Au musée de Valence

mus a

je suis retournée au musée de Valence, réouvert depuis décembre 2013 après rénovation

mus b

en face du belvédère, sur l'autre rive du Rhône, l'Ardèche avec le château de Crussol

mus c

le Rhône entre Ardèche et Drôme

mus d

la cathédrale Sainte Appollinaire et son coq

mus e

mes fils devant la vue sur le Vercors et les pré-Alpes

mus f

mus g

l'imbrication des parties modernes sur les parties anciennes est miraculeuse

mus h

la cour du musée qui aujourd'hui me parait si petite (et très pentue) avec sa fontaine moussue

mus ii

la place des Ormeaux était encombrée de voitures quand j'étais petite

mus j

j'avais zappé cette belle terrasse l'été dernier, ignorant que les portes étaient ouvertes

mus k

et elle est magnifique, donnant place des Ormeaux côté cathédrale

mus l

et dominant le jardin du musée et le Champs de Mars côté sud

mus m

sur le Champ, le kiosque des amoureux qui a inspiré le dessinateur Peynet

mus n

ici aussi c'était un parking dans le temps (au fond, le lycée où j'ai passé les épreuves du Bac)

mus o

le parc Jouvet, haut lieu de mon enfance, face à l'Ardèche

mus p

le si joli jardin du musée, sur sa terrasse

mus q

Valence est une ville en terrasses, ce sont celles que le Rhône a inscrit dans la vallée

mus r

http://henriettel.canalblog.com/archives/2014/08/22/30467964.html

http://henriettel.canalblog.com/archives/2014/08/28/30486433.html#comments

Posté par atonnerre à 15:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Interlude

interlude e

Posté par atonnerre à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 05 septembre

Can'art

canard

le trajet de mes marches nocturnes passe devant un appartement privilégié rue de Rivoli

souvent éclairé et rarement rideaux tirés

on peut y voir un énorme canard collé au plafond

une oeuvre d'art souriante qui ne passe pas inaperçue

Posté par atonnerre à 22:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Art culinaire

brioche

je rentre et trouve le goûter que j'avais laissé aux enfants entamé et fort artistiquement abandonné

Posté par atonnerre à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Citoyenne dépitée

que faire pour les migrants ? je vais déjà aller au rassemblement en espérant je ne sais quoi

rép a

quand je suis arrivée place de la République, un clodo faisait les poubelles : la misère est partout

rép b

sur la place il y avait peu de monde et quelques journalistes en peine

rép c

peu de forces de l'ordre, tranquilles, ce rassemblement peinait à trouver un peu d'ampleur

rép d

les habituels escaladeurs du monument, prenant des selfies et rêvant de se retrouver à la une

rép e

un peu déprimée et réfrigérée, je suis passée devant Déjazet en partant et ça m'a achevée

Posté par atonnerre à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'atelier

J'ai toujours beaucoup de plaisir à passer par l'atelier de Constantin Brancusi, reconstitué dans un coin de l'esplanade du Centre Pompidou.
L'entrée en est libre, quelle chance, et il n'y a jamais beaucoup de monde autour des vitres qui entourent les différentes pièces de l'atelier.

AteBra a

AteBra b

AteBra c

AteBra d

AteBra e

AteBra f

AteBra g

AteBra h

AteBra i

AteBra j

AteBra k

AteBra l

AteBra m

AteBra n

AteBra o

AteBra p

AteBra q

Brancusi a pensé, expérimenté, peaufiné son atelier. Chaque sculpture entre en conversation avec ses voisines, la lumière, l'espace. A la façon d'une œuvre globale. Blanc brun gris avec une touche d'or.

Il se dégage quelque chose d’éminemment spirituel de cet ensemble d’œuvres pures. L'élévation de ses colonnes, le poli de ses visages, les jeux de lumière, les répétitions, la stylisation comme force.

Et je me régale de la beauté des socles, belles pièces de bois taillé ou simple cylindre de plâtre, croix de marbre noir. Un lexique qui me parle.

Ses outils, ses appareils photo : ce qu'on regarde c'est la vie d'un artiste préoccupé du mystère des formes, de leur dynamique secrète. Ébloui et éblouissant.

Posté par atonnerre à 14:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 04 septembre

Mona Hatoum

Je suis allée voir le travail de Mona Hatoum à Beaubourg.
Je ne connaissais pas, même si j'en avais déjà croisé ça et là.
Je suis plutôt conquise (mais je me suis concentrée sur les installations et sculptures, peu sensible aux performances en général, et trop impatiente pour apprécier ses petits papiers).

avertissements

une exposition bien dangeureuse à ce qu'il parait !

MoHa a

MoHa b

MoHa c

MoHa d

avec le temps tout repousse, même sur les sacs utilisés en temps de guerre

MoHa e

MoHa f

MoHa g

la force du métal et la fragilité du verre pour d'absurdes prisons

 

MoHa h

mettre la violence à distance en changeant les grenades en boules de noël

MoHa i

MoHa j

MoHa k

MoHa l

MoHa m

la carte d'un monde instable, en billes de verre juxtaposées

MoHa n

les objets du quotidien qui deviennent menaçants

MoHa o

MoHa p

là aussi, fragilité du verre et force du métal, vaine protection du berceau ou aliénation de la prison

MoHa q

MoHa r

le monde palpite, les villes des pays en guerre, sans cesse abimées et reconstruites

MoHa s

MoHa t

MoHa u

méfiance

MoHa v

MoHa w

MoHa x

l'ampoule monte et descend doucement, provoquant les oscillations des ombres projetées

MoHa y

une machine à peigner le sable, tantôt à grands traits, tantôt à petits

MoHa z

Un travail nourri de son expérience singulière de déracinée issue d'un pays en guerre.
La force du métal et la fragilité du verre. Les cartes d'un monde vibrant. La reconstruction comme une pulsation. La violence mise à distance.
C'est très structuré, exigeant. Positif. Avec une pointe d'humour, du jeu.

En fin de visite sont projetés des documents où on la voit et l'entend parler de son travail. Mona Hatoum est très sympathique, chaleureuse, primesautière même. J'ai aimé sa réflexion sur les accidents qui alimentent son œuvre et les choix qui s'imposent d'eux-mêmes dans sa vie, son rapport aux techniques, au travail manuel.

Posté par atonnerre à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Joe-le-croc

dog a

dog b

Posté par atonnerre à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]