jeudi 10 juillet

Voltaire à Bamako

Voltaire

Le vieux fauteuil dont j’aimais tant le rouge passé
a fini par crever en laissant s’échapper du crin.
Mes pauvres pansements sur ses blessures
ne parvenaient plus à retarder l’inévitable décision.
Un coupon d’ameublement 1960 (chiné)
lui a donné un inattendu coup de soleil.

(laissé à la maison par une amie des grands-parents)

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


mardi 08 juillet

Chaise en peau de chien

Une banale Ikea aux pieds coupés pour en faire une chaise de nurse
+ un petit couvre-lit 1940 de ma grand-mère.
Deux vieilleries qui se rencontrent en quête de renouveau.

chaise_Nini

Curieusement, en cours de confection,
l’esprit d’une chienne est venu occuper les lieux :
oreilles, yeux, puis pattes et queue.
Une rousse dans une robe verte...
Nini ? Es-tu là ?

_______________
...

“Mais celui qu'elle aime
Qu'elle a dans la peau
C'est Bibi-la-Crème
Parc' qu'il est costaud
Parc' que c'est un homme
Qui n'a pas l' foie blanc
Aussi faut voir comme
Nini l'a dans l' sang !”

“A la Bastille
On aime bien
Nini peau-d' chien
Elle est si douce et si gentille !
On l'aime bien
Nini-peau-d' chien !
A la Bastille !”


Aristide Bruant

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 07 juillet

Tendre plastique des années d’enfance

tendre_plastique

Joujoux vintages collectés ça et là,
pour le plaisir de retrouver
la souplesse incomparable de ce plastique-là,
sa douceur et sa chaleur.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 06 juillet

Bandes

Bandes jaunes sur fond noir
ou bandes noires sur fond jaune ?

salamandre

La salamandre se tape un lombric plus long qu’elle
et se déforme pour arriver à l’ingérer.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 05 juillet

Grandeur et décadence

Le portail si original des grands-parents tombe en morceaux.
Mais la longue allée qui mène à la maison garde sa superbe,
délimitée par les murailles vertes des haies bruissantes d’oiseaux.

portail_grand

A droite : un terrain vide nous sépare de la ferme voisine.
A gauche : un petit renfoncement derrière le portail est planté de fougères,
puis il y a le vieux buis taillé en bloc cubique.
On aperçoit au-dessus l’arbre qui abrite la cabane perchée des enfants,
puis l’atelier avec son étage qui sert de remise,
enfin, le premier bâtiment de la partie habitation.
Au fond, le pré aux vaches et la forêt.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 04 juillet

Caparaçon m’as-tu-vu

Que le grand cric me croque !

sauterelle_vert_rouge

Les couleurs crues du curieux crustacé
crient carrément
que la discrétion c’est pas son truc.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 03 juillet

Camisa española

“Venez déguisés”
disait l’invitation à la fête de l’école
organisée cette année autour du thème de l’Espagne.

chemise_espagnole

Tenue improvisée la veille
à partir d’une chemisette achetée en solde le jour-même
et de divers trucs qui attendaient leur heure
dans une de mes nombreuses réserves.
(dont un soutien-gorge en dentelle noire !
Yeux en boutons noirs sur grands boutons en nacre)
carton_toro

Le petit frère a eu une variante plus discrète.

rond_chem_esp

Posté par atonnerre à 15:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 02 juillet

Tenue de revue

Grand spectacle quand éclate la floraison magique de l’Epiphyllum
si austère le restant de l’année.

epiphyllum

Boum ! Et c’est les Folies Bergères : plumes et tralala.
Toutes les audaces pour deux jours seulement de séduction. 

Posté par atonnerre à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 01 juillet

Masques de fer

masques_fer

Assemblages de divers éléments récupérés ça et là
dont une coque de fer à repasser et sa grille support.

rond_quadrature

Posté par atonnerre à 21:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

lundi 30 juin

Haute couture

pap_orange_diagonal

Pèlerine en velours chocolat à galon orange
et imprimés à motifs de flocons blancs
sur fond de soie anthracite.

____________________

Ungaro 1974

Pour rebondir sur le commentaire éclairant de Czarine.

http://czarine.canalblog.com

Ungaro

Trouvé dans un “Elle” de 1974 :

Chez Ungaro, le soleil a rendez-vous avec l’hiver. Il éclate sur les toiles de laine ou les soies en taches orange, rouges, fauves. Des harmonies qui, même par temps gris, rendent les femmes gaies et chaleureuses.
Avec des costumes savamment étirés et composés où manteau (tube), veste (cardigan), blouse (tunique) et jupe (plissée) sont chacun comme les éléments d’un puzzle. Un jeu patient et rigoureux dont Ungaro est vraiment aujourd’hui le grand champion.

Il y a toujours des trenchs et des pardessus chez Ungaro cette saison, taillés dans des cachemirs princiers ou de doux mohairs, mais il y a aussi - ce sont les plus nouveaux - des manteaux minces à grands cols de renard ceinturés comme des robes. Certains sont taillés dans un tissu-maille où les rayures se détachent en relief très vigoureusement.
Dessous, c’est un cocktail grisant de lignes et de couleurs. La veste et la jupe à plis montée sur un empiècement plat, en pongé, sont en étamine de laine. La tunique est en soie. Toutes les jupes ont des empiècements en soie pour que les hanches restent plates.

Les vêtements d’Ungaro doivent être regardés comme des tableaux : d’abord de loin pour apprécier l’harmonie générale, puis de près, parce que chacun des éléments qui les composent mérite d’être examiné en détail.
Ici deux “superpositions” qui joignent le subtil à l’agréable. Agrément : des tissus-mailles épas et moelleux des vestes longues, les jupes plissées, légères, faites pour le mouvement. Subtilité : les camaïeux de couleurs et le géométrie douce des dessins.

Tous ces tissus, créés par Sonia Knapp, sont de Lan Bé. (Photos de Peter Knapp)

(On appréciera au passage la qualité de l’article
auquel je n’ai pas trouvé de signature.)

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,