samedi 20 septembre

Sorcellerie égyptienne

Le petit miroir de sorcière bidouillé a pris place sur le pilier
qui sépare le coin cuisine de la partie salle à manger.

miroir_pillier

Et c’est un plaisir dont on ne se lasse pas
d’y découvrir la pièce gonflée comme une baudruche.

Et notre tête façon Dizzy Gillepsie...

__________________________

On reconnait dans le reflet :

compl

http://henriettel.canalblog.com/archives/2008/07/21/9999948.html

compl

http://henriettel.canalblog.com/archives/2008/05/30/9385983.html

compl

http://henriettel.canalblog.com/archives/2008/05/31/9394213.html

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 19 septembre

La galette des reines

A table les coprophages !

les_vaches

Autour de la maison, les vaches de la ferme voisine.
Elles sont ravies quand nous venons
car nous leur offrons une distraction de qualité.

Elles nous regardent nous activer dans le jardin,
elles nous observent même à l’intérieur par les fenêtres de derrière.

rond_veaux

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 18 septembre

Vue admirable (de lapin)

cuis_avec_lapin

Comment le lapin en terre cuite
nous voit-il lui ?

Posté par atonnerre à 08:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 17 septembre

Mélina Mercouri

M_lina_Mercouri

Une lionne hors gabarit dont la liberté bouscule les conventions.
Son feu réjouit et effraie dans le même temps.
Vamp à l’allure tonitruante et au rire rocailleux,
elle enjambe ses films d’une féminité puissante,
avec force oeillades et pli d’amertume aux lèvres.
Ses chansons déchirantes disent la vie, le tourbillon et la Grèce.
Comédienne et chanteuse, puis ministre de la culture d’une Grèce renaissante.

Posté par atonnerre à 20:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

mardi 16 septembre

Pétales et petites pattes

butineurs

On galope, on saute, on butine, on repart.

Posté par atonnerre à 21:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


lundi 15 septembre

Soleils

soleils

Rai de soleil
ayant traversé le séjour pour allumer les
rais d’un miroir-soleil.
(Chaty de Vallauris 1950, puces)

Posté par atonnerre à 20:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 12 septembre

Barbarvase

Une céramique inspirée d’un cactus.

vase_barbarie

Une énorme figue de barbarie peut-être.
Crâmée à l’extérieur, sanglante à l’intérieur.
H 23 cm

rond_vse_barbarie

Posté par atonnerre à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 11 septembre

Serpentin sans cotillon

A la campagne,
     tourmentés par un nuage de mouches au-dessus de la table,
nous nous sommes résignés à acheter, horreur, du papier tue-mouches.

mouches

Son long serpentin pégueux
bourdonne des agonies diptériques.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 10 septembre

Fates inflorescences

hortensia_gros_plan

La floraison ébouriffante des hortensias du jardin éclipse toutes les autres.
Le climat de la basse-normandie leur convient.
Cette humidité qui moi me déprime.

hortensia_mauve

Ils vont du bleu au rose clair
en passant par toutes les nuances de mauve et de rose.
Et ça en jette !

On dirait des bonnets de bain pour ballets aquatiques des films hollywodiens des années 50.

hortensias_mouill_

Trop gros, trop opulents, trop parfaits.
Au fond, je n’ai jamais aimé les hortensias boursouflées, vieillots, sans esprit...
Qui se chargent d’énormes pommeaux qui fanent mochement en restant en place,
qui perdent en hiver quantité de feuilles mollasses, qu’il faut alors tailler.

sauter_vert_sur_rose

Mais je dois avouer qu’ils mettent en valeur leurs visiteurs.
Que je ne peux priver de leur fastueux domaine.

Posté par atonnerre à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 09 septembre

Vol de nuit

Un chahut d’ailes et de griffes sous le cheneau du toit :
les souris volantes décrivent des arabesques
autour de la gouttière d’où émergent les plus jeunes
pour des essais de vol.

chauve_souris

Trois soirs de suite j’ai pu observer qu’une chauve-souris inexpérimentée
descendait avec grand bruit par l’intérieur de la gouttière.
Arrivée à la sortie en bas, elle reprenait un moment ses esprits
avant de sauter sur le gravier et de traverser en courant l’esplanade
en ouvrant ses petites ailes jusqu’à l’envol.

Montage d’une succession de clichés.

Posté par atonnerre à 20:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :