lundi 26 décembre

Du Ruscus dans du Sèvres

rouge a

J'ai rapporté de la campagne quelques tiges de Ruscus Aculeatus

(parfois appelé fragon faux houx, fragon petit-houx, fragon piquant et parfois épine de rat, buis piquant,

fragonnette, gringon, vergandier ou houx-frelon) bien garnies de belles baies,

et les ai installées dans 24 cm de céramique d'un rouge irrésistible.

rouge b

Posté par atonnerre à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 15 octobre

J'ai trouvé un Lourioux !

pichet a

beau pichet coloquinte en grès, corps côtelé et prise végétale

19 cm, signature à la louve de Louis Lourioux, trouvé dans un dépôt-vente valentinois pour 8 euros

lourioux b

d'après Wikipédia :

Louis Lourioux, 1874-1930, contemporain de Lalique et Gallé, célèbre pour ses grès et sa grande maîtrise des arts du feu.

Louis Lourioux commence à produire vers 1902 à Foëcy, en pleine période art nouveau. Imaginatif et créatif, il crée de superbes pièces de formes ou des décors inspirés par le monde végétal ou animal. Il s'oriente ensuite vers une production plus sobre avec des décors et des formes géométriques et art déco. Il sera très remarqué pour la qualité et la variété de ses émaux.

Imposé par son père comme associé dans la manufacture de porcelaine Buchon et Legros, Louis Lourioux en prendra la direction en 1924. Il va développer rapidement l'entreprise en créant des matières, des formes et des motifs originaux, alliant ingéniosité et maîtrise technique dans son laboratoire de recherche.
Il oriente rapidement sa manufacture vers une production plus artistique avec l'aide du décorateur Aristide Pipet. Ses productions feront partie des premières pièces remontées de l'épave du Titanic.

Posté par atonnerre à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 07 août

Retour d'Emmaüs

pot a

avec un nouveau petit pot bien vieux, bien usé, bien charmant

pot b

avec les copains on cause pois

Posté par atonnerre à 20:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 18 juin

Cornes de grottes

chandeliers

Typiquement le genre d'objets qui m'aurait révulsée d'horreur il y a quelques années. L'écume c'était juste ultra beurk.
Or voilà qu'aujourd'hui je leur trouve du charme. L'âge probablement. Le leur. Le mien.
Une paire de chandeliers possiblement issus de la Poterie des Grottes à Dieulefit. Dénichés dans un (formidable) dépôt-vente de Valence contre 5 euros.

chandeliers b

A une époque, les Grottes étaient pleines de trucs en écume.

Posté par atonnerre à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 17 juin

Fleurs des grottes

grottes a

grottes b

grottes c

grottes d

Je reviens de ma Drôme natale avec un pied de lampe des Grottes de Dieulefit.
44 cm de terre cuite graffitée et perforée, probablement des seventies.
10 euros dans un (formidable) dépôt-vente.

Il y a un système de double douilles pour éclairer les fleurs perforées du décor. Qui hélas ne marche pas. Pour le moment.
Je lui ai posé le chapeau de lampe de mes réserves qui m'est tombé sous la main, en attendant de lui trouver un couvre-chef plus adapté. Mais quel style, quelle forme peuvent convenir à un tel objet ? Quand on sait que je déteste les chapeaux de lampe à gros tissage irrégulier genre "retour au Larzac".

J'avais déjà une chouette boîte des Grottes.
Je commence à m'habituer au pied de lampe. Ce qui n'a pas été immédiat. Il est d'un goût un peu spécial.

duo de lampes

Avec ce chapeau de lampe provisoire, ma lampe des Grottes de Dieulefit forme un duo cohérent avec la lampe que j'ai bricolée à partir d'un présentoir à sucettes que la boulangerie du quartier avait jeté et une suspension plissée rapportée d'Emmaüs.

Posté par atonnerre à 23:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 07 juin

Véritable faux bois

faux bois

J'ai réuni un petit groupe de céramiques faux-bois de Vallauris.
Je les aime beaucoup.
Je comprends qu'on puisse ne pas aimer. C'est une production en série faite en toute légèreté pour s'amuser d'une imitation complice, abordable par tous.
C'est ce qu'on appelle du kitsch.
Symbole du mauvais goût de la Côte d'Azur, le temps qui passe en a fait les témoins candides d'une époque enchantée où la riviera française débordait d'une créativité sans complexe.
Je ne possède que des pièces mates alors qu'il existe une production brillante à intérieur coloré, souvent orange, parfois agrémentées (?) d'un profil noir de Sylvette.
Mes pièces sont signées de divers "Vallauris" et certaines sont estampillées "Grandjean-Jourdan".

faux bois b

pour fleurs d

Posté par atonnerre à 10:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 18 avril

Pots

pots a

rapportés du vide-grenier de Charenton et du marché aux puces de Montreuil

pots b

pour rejoindre le rebord de la petite fenêtre à la campagne

Posté par atonnerre à 20:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 13 avril

CF Vallauris

François Caleca

Immédiatement identifiable grâce à son graphisme noir sur fond gris ponctué d'un rond sanglant : François Caleca.
Décliné en mille objets, du cendrier au vase en passant par le plateau à fromages et le service à orangeade.

Si je me suis offerte ce service des années 60, c'est par pure nostalgie : mes parents avaient un sucrier qui a accompagné tous les thés de mon enfance et a fini en miettes.

François Caleca b

Posté par atonnerre à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 mars

Bouquets de Pâques

bouquets de Pâques

Rentrée de la campagne avec une brassée de jonquilles, une jacinthe et quelques muscaris du jardin.
En ville, j'ai le choix pour trouver les vases adéquates.

Posté par atonnerre à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 23 mars

Mes terres

mes terres

mes terres de dos

Été 1998 j'ai fait un stage à la Meridiana, magnifique poterie en Toscane. "Terra sigillata". Passionnant, mais c'était trop technique pour moi, et j'étais la seule française au milieu d'américaines, d'autrichiens, de suédois etc. Autant dire que je n'ai pas tout saisi. Tous les paramètres de cuisson me sont passés bien au-dessus de la tête. Toutefois, j'ai aimé travailler mes pièces, les tapoter des heures avec une cuillère pour en fermer les pores, les lisser avec une vieille ampoule, les enfumer aux copeaux, travailler les noirs carbone et les réserves de terre rouge...

mes terres c

mes terres empilées

Posté par atonnerre à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]