dimanche 21 octobre

Fiac b

fiac 01

La Fiac, c'est au Grand Palais, et, surtout quand il fait beau, son immense verrière est toujours la plus belle des œuvres d'art.
Un miracle d'espace et de grâce.

fiac 02

fiac 03

fiac 04

fiac 05

fiac 06

fiac 07

fiac 08

fiac 09

fiac 10

fiac 11

fiac 12

fiac 13

fiac 14

fiac 15

fiac 16

fiac 17

fiac 18

fiac 19

fiac 20

fiac 21

Posté par atonnerre à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Fiac a

z Joseph Grau-Garriga

z Dewar & Gicquel

z Caroline Achaintre

A la Fiac où je suis allée hier, on trouve une œuvre de Joseph Grau-Garriga, une du duo Daniel Dewar et Grégory Gicquel, et une de Caroline Achaintre, artistes avec qui j'expose à la Fondation Villa Datris (et à l'Abbaye de Trizay pour Grau-Garriga).

Posté par atonnerre à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 06 octobre

Nuit Blanche

Bastille Tuileries à déambuler dans Paris Nuit Blanche, sans savoir à quoi m'attendre, marchant ça et là jusqu'à ce que mon pied encore handicapé par son entorse de cet été me contraigne au retour.

blanche a

Hôtel de Lamoignon, un très bel hôtel construit pour Diane de France, duchesse d'Angoulême et d'Étampes, aujourd’hui bibliothèque historique de la ville de Paris : Franz West et ses pâtes à modeler géantes !

blanche b

Hôtel de Soubise, rue des Francs-Bourgeois : un trio harpe violons dans un site enchanteur

blanche c

Je suis ensuite passée devant Beaubourg où j'ai aperçu un gros truc de Franz West là aussi.

blanche d

Église Saint-Merri rue Saint-Martin :
avec les troncs évidés de Daniel Van de Velde et une animation sonore à l'accordéon un peu difficile à supporter.

blanche e

Hôtel de la Monnaie quai de Conti :
Marie-Ange Guilleminot avait bricolé des sac à dos avec des collants noués autour d'une loupiote, et invitait les visiteurs à parcourir le dessin du labyrinthe de la cathédrale de Chartres.
Bon, ben, j'ai enfilé moi aussi mon sac lumineux, mais je n'ai pas fait le parcours, levant le nez en visitant ces cours que je ne connaissais pas.

coupole

L'Institut de France, quai Conti, avec la coupole qui abrite l'Académie Française :
je suis passée mille fois devant cette façade merveilleuse, et ce soir je suis entrée dans la cour !

blanche f

L'Institut de France, quai Conti :
un rêve que d'entrer dans cette cour délicieuse !
et là, 2 tambours qui faisaient rouler leur caisse et claquer leurs baguettes, et c'était formidable !

blanche g

Toujours dans la belle cour de l'Institut de France, quai Conti :
le peintre Pascal Boyart barbouillait une pauvre figure républicaine (PBoy fait de l'art urbain me dit-on...)

Seine

J'ai trouvé l'événement un peu chiche, avec l'avantage qu'on ne s'y bousculait pas, ce qui m'arrange, moi qui crains foule et file d'attente.
Dans les propositions croisées, rien qui puisse concurrencer la ville elle-même, Paris c'est si beau le long de la Seine.

blanche h

De retour chez moi je vais à la cuisine me servir à boire, et par la fenêtre je vois un grand faisceau lumineux balayer le rocher du zoo de Vincennes :
ce soir lui aussi propose des animations.

Posté par atonnerre à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 septembre

Philolaos

Je découvre Philolaos Tloupas après mon coup de cœur pour ses sculptures installées à "AD intérieurs".
Du petit, du monumental, de l'inox, du ciment : j'adore !
Et du mobilier, et du bijou.

Philolaos mosa

"Né en 1923 à Larissa, en Grèce, Philolaos Tloupas, dit Philolaos, suit les cours de l’École des Beaux-arts d’Athènes de 1944 à 1950 avant de s’installer à Paris, C'est à partir des années 60 qu'il commence une collaboration fructueuse et constante avec de nombreux architectes.
Entre 1963 et 1971, il crée à Valence, avec l’architecte André Gomis, un château d’eau qui prend l’allure d’une « sculpture architecture ».
L'acier inoxydable occupe une place importante dans son œuvre urbaine. Il utilise notamment sa tendance naturelle à vriller en diagonale pour créer des formes qui échappent à la géométrie et rejoignent la nature. Il utilise également la terre cuite, le marbre, le bois tourné et le béton lavé. Il crée des sculptures monumentales à La Défense « l’Oiseau mécanique » (1972) et Les Nymphéas (1989). Le 4 mars 2005, il a été nommé officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
Il décède le 18 septembre 2010."
(site de Saint-Quentin-en-Yvelines)

Posté par atonnerre à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 23 septembre

AD intérieurs 3/3

expo p

Coup de cœur à "AD intérieurs" pour les sculptures en acier inoxydable de Philolaos Tloupas, dit Philolaos (Grèce 1923 - France 2010).
Formidables ! J'adore !

Philolaos a

Philolaos b

Philolaos c

Philolaos d

Philolaos e

Et ce soir je réalise qu'il est l'architecte du sculptural château d'eau de ma ville natale, Valence !

Philolaos f

1963, Gomis André (architecte), Philolaos Tloupas (sculpteur)

Philolaos g

Posté par atonnerre à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


AD intérieurs 2/3

expo a

Quelques aperçus des pièces confiées par AD aux décorateurs qui les ont imaginées entre le brut et le précieux, thème de cette saison.
Du marbre et du ciment, des références à l'antique, du mobilier tout en rondeur, des moquettes et des sièges poilus, du moelleux.

expo b

expo c

expo d

expo e

expo f

expo g

expo h

expo i

expo j

expo k

expo m

expo n

expo o

expo q

Posté par atonnerre à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 15 septembre

3000 !

3000

ça y est, j'en ai 3000.
merci à ces 3000 personnes qui ont souhaité suivre ma page facebook et que je suive la leur

mon 3000e "ami"est un artiste de Singapour

Posté par atonnerre à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 14 septembre

Sculptrices

ver a

ver b

ver c

Se balader dans l'espace Monte-Cristo une coupe de champagne à la main : fait.

ver d

Posté par atonnerre à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 11 septembre

Le Parcours

Encore handicapée par mon entorse, je suis allée profiter clopin-clopant du Parcours des Mondes à Saint-Germain-des-Prés.
Jusqu'au 16 septembre, les galeries ouvrent leurs portes pour présenter le meilleur des arts premiers. L'occasion d'entrer sans façon et d'admirer sans retenue.

parcours a

Et puis, rue de Seine, Gastineau a accroché 3 de ses grandes broderies. Hélas l'artiste n'était pas là lors de mon passage et je n'ai pas pu le féliciter.

parcours b

Une fin de journée chaude et ambiancée : un mystérieux danseur africain danse au milieu de la rue dissimulé dans une tenue lourdement ouvragée.

parcours c

Posté par atonnerre à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 juin

Echos de l'Isle-sur-la-Sorgue

connaissance des arts

il faut que je me procure le n° spécial Métiers d'Art de Connaissance des Arts

Lismonde a

Lismonde b

et le n°83 d'Art Absolument !

contemporanéités

https://contemporaneitesdelart.fr/exposition-tissage-tressage-2018-quand-la-sculpture-defile-fondation-villa-datris/

Posté par atonnerre à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :