sureau a

en mars j'avais été saisi par l'état du sureau dans notre allée et du pauvre massif à son pied

sureau b

je l'avais libéré du carcan de lierre qui l'étouffait, jusqu'à lui arracher de l'écorce en tirant sur son parasite

sureau c

puis j'avais désherbé le massif, en l'état depuis les grands-parents, ce qui n'avait pas été une mince affaire

sureau d

j'avais même planté un rang de petits buis destiné à former bordure

sureau e

j'étais assez contente

sureau a

en juillet, après une bien longue absence, j'avais trouvé le sureau resplendissant et les buis dévorés

sureau a

ce week-end, malgré la chaleur, j'ai décidé de frapper un grand coup et de changer la bordure croulante

sureau b

d'arracher le lierre du mur aussi, tout en conservant les capillaires des murailles, et d'apporter de la terre

sureau c

j'ai trouvé de belles pierres dans la forêt dans un tas de rebus abandonnés

sureau d

Titus est resté sans voix devant tant de magnifiscence !

sureau e

maintenant lové dans une brodure remarquable et garni de bonne terre rapportée par brouettées de la forêt

le massif ressucité attend quelques plantations que je ferai au prochain séjour à la campagne