jeudi 18 août

Gros nettoyage

maisonnette a

devant la maisonnette la végétation était devenue brouillonne et brouillait la vue sur sa jolie façade

maisonnette b

un peu de nettoyage a été nécessaire pour revoir portes et fenêtres

maisonnette c

le petit jardin était devenu une masse où tout se touche

maisonnette d

j'ai beaucoup taillé pour retrouver le petit passage et, si j'ai été sévère avec le choisya,

j'ai été impitoyable avec le genêt que j'ai complètement coupé pour revoir le fenestrou

maisonnette e

il fallait nettoyer les iris et tailler l'exubérant rosier sauvage

maisonnette f

j'ai réduit le rosier en nuage et dégagé le conifère nain avant la marche

maisonnette g

j'ai débarrassé la touffe qui fait de belles fleurs roses derrière le palmier de toutes ses branches anciennes

le genêt disparu, le regard traverse enfin de part et d'autre les végétaux juste devant la façade

Posté par atonnerre à 21:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Coupe affro

massif a

massif b

comme d'habitude, le troëne a explosé et doit être réduit

massif c

massif d

c'est le moment de jouer à la coiffeuse mais le jeu devient périlleux car il faut un escabeau maintenant

massif e

massif f

sa grosse boule affro ponctue la vue sur le jardin et répond à celles des buis au sol

Posté par atonnerre à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La fin d'une époque

amère surprise : les forestiers ont transformé la charmante entrée de la forêt, juste après le petit portail

entrée a

d'intime et mystérieuse, elle est devenue large et claire pour favoriser les manoeuvres des (rares) camions

entrée b

une route et une immense esplanade difficiles à rendre en photos

ici mon fils et son chien permettent de se figurer le dégagement, à droite mon dépôt de déchets végétaux

plus à droite, le sentier qui mène les vaches de la ferme d'en face au prè qui entoure notre maison

entrée e

la véritable entrée est donc repoussée après cette esplanade et un dernier terre-plein pour les manoeuvres

entrée g

au retour de la forêt on débouche sur cet espace nouveau gagné sur ce que je ressens comme un massacre

entrée h

qu'on traverse un peu intimidé (mais au printemps la végétation aura calmé l'effet)

déchets

c'est donc depuis sa droite que j'accède dorénavant à mon tas de déchets végétaux

puisque la nouvelle route a poussé ses remblais dessus

véritable excroissance du jardin c'est un endroit que je me suis appropriée et que j'entretiens

la montée végétale témoignant de mon travail au jardin

Posté par atonnerre à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]